22 novembre 2016

Le bois c'est l'avenir !

S’il a été détrôné dans les années 60 par le béton et les composites, le bois revient au devant de la scène. A l’heure de l’indispensable transition énergétique, il s’affirme comme un challenger dans la construction et devient très « technique ». Entretien avec Thomas Seve, directeur de Monnet-Seve, leader français du sciage résineux et première entreprise exportatrice dans son domaine.

 

« Ces dernières années, nous avons beaucoup investis pour valoriser la 1ère transformation et développer des bois techniques, particulièrement performants pour la construction et les aménagements extérieurs. Nous avons en particulier structuré une gamme de produits PLX, panneaux et dalles lamellé croisé, qui présentent des caractéristiques exceptionnelles pour construire et aménager en bois. Ce marché est en forte croissance, mais les résistances perdurent encore ». Malgré les soutiens massifs dont bénéficie la construction en bois en France, le béton reste encore aujourd’hui, le matériau leader.  Pourtant avec le recours aux panneaux de bois massif ou CLT*, les architectes affirment pouvoir construire des tours de plusieurs dizaines d’étages. Les premières devraient voir le jour d’ici 2018.

 

Resistant et perfomant

 

Et pour cause. À rebours des idées reçues, le bois se classe en réalité parmi les matériaux qui présentent la plus forte résistance à la rupture pour une densité parmi les plus faibles. Quant à sa résistance au feu, elle n’est pas moindre que celle d’autres matériaux. En cas d’incendie, le bois conserve plus longtemps que d’autres ses propriétés de structure. Ses intérêts en matière d’isolation thermique et phonique sont très supérieurs à ceux du béton et font du bois un matériau renouvelable de choix dans le recherche de performance environnementale et énergétique des bâtiments. Sans oublier que les panneaux et les dalles préfabriqués en CLT permettent une mise en œuvre deux fois plus rapide, ce qui optimise considérablement les coûts de construction.

 

Innovation permanente

 

« Relever les nouveaux défis et maintenir nos positions concurrentielles exigent une innovation permanente. Pour augmenter nos parts de marché sur les bois techniques, nous avons procédé par croissance externe avec l’acquisition en 2014 de EuroLamellé. Nous avons aussi créé une ligne de fabrication de lamellé collé et de CLT à Sougy, d’une capacité annuelle totale de 50 000 m3, investit dans des séchoirs, des équipements de rabotage. Nous proposons également une offre de lamellés collés courbes, pour construire des structures de grande portée » explique Thomas Seve.

Mécanisation, numérisation, lean manufacturing, l’entreprise exploite tous les leviers pour proposer des bois transformés, qualitatifs et compétitifs.

Leader à l’export, Monnet Seve est le spécialiste européen du bois rouge. Le douglas, spécialité de l’industriel, bien qu’assez peu demandé en France, reste fortement utilisé dans le nord de l’Europe, mais aussi en Asie, notamment pour les aménagements extérieurs et la fabrication de lamellé collé. « Le développement à l’export est indispensable pour sécuriser notre croissance et gérer la montée en charge attendue sur le marché français ». Indiscutablement, le bois est un matériau d’avenir.

 

* CLT Cross Laminated Timber meubles

PARTENAIRES 2016